Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 08:18

Encore un week-end pluvieux qui a été partiellement annulé !

 

Le départ s'est fait samedi matin à 6h de la Mairie du Tampon. 25 randonneurs s'étaient inscrits. Arrivés à Mare Longue, première réserve naturelle de la Réunion depuis 1981, nous sommes montés dans une magnifique forêt protégée de bois de couleurs des Bas composée de petits et grands nattes, bois de fer bâtard, change-écorce, takamakas... 

 

DSCN3250

DSCN3244

DSC01525

DSCN3302

Rencontre insolite : un tang.

DSCN3253

DSCN3248

DSCN3281

DSCN3288

 

Après un bon repas et une bonne ambiance chez Théophane et Jim Bègue, une bonne grosse pluie continue toute la nuit, le Président Francis Robert, qui faisait partie de la randonnée, a pris la décision, après avoir téléphoné au gîte du Volcan pour connaître le temps sur la Fournaise, d'annuler la deuxième journée de ce week-end. Il était prévu de continuer à grimper en direction du Volcan, en empruntant le sentier qui descend dans la Ravine de Basse Vallée, de remonter sur l'autre versant et de longer la Vallée Heureuse par Piton Lardé et enfin de longer l'Enclos Fouqué. 

Ce sera pour une autre fois.

Même les papangues de Théophane n'ont pas voulu montrer leur bout du nez.

DSCN3315

Retour donc à la case départ plus tôt que prévu. Plus nous descendions vers la mer, plus y faisait beau. En arrivant à la nationale à Basse Vallée, la pluie nous avait complètement abandonnés.

DSC01521

DSCN3322

DSCN3323

A 11 h 15, tout notre petit monde était rentré au Tampon.

 

Un grand merci à Annick et Geneviève pour ces photos.

 

Repost 0
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 09:13

Ce week-end a eu lieu du 8 au 10 mars. 21 personnes avaient répondu "Présent".

Pour faire cet article, il a fallu trier plus de 500 photos faites par Geneviève et André. Cela a été difficile de faire un choix. Je dois avouer qu'en regardant toutes ces photos, plus d'une fois le vertige m'a prise. Mais sans ses parois abruptes, Mafate ne serait pas Mafate.

C'est parti !

 

DSCN1589

Départ de Sans Souci

DSCN1585

DSCN1587

DSCN1605

Et oui, Hélène, un peu plus de 4 h pour arriver au gîte !

DSCN1606

DSCN1591

Dernier regard sur la côte.

DSCN1611

En route pour la Canalisation des Orangers.

DSCN1632

Là, déjà, je ne passe plus.

DSCN1695

P1040164

P1040166

P1040168

P1040171

Ils sont fous de passer par là. Elle est où la main courante ?

DSCN1739

 

DSCN1705

Où sont les hommes ?

P1040148

En voilà un dans le fond.

DSCN1694

Tiens un Achatina fulica !

DSCN1778

Quelle galanterie de la part de notre Président !

P1040158

Cayenne.

P1040153

Le gîte du facteur.

P1040154

Ca fait du bien de retrouver les savates deux doigts.

DSCN1794

Après cette satanée canalisation, une petite Dodo n'est pas de refus au gîte du facteur.

DSCN1796

La pétantque ne se joue pas qu'à Marseille !

DSCN1802

Ce n'est pas le tout, il faut penser à reprendre des forces pour le lendemain : carri canard et boucané bringelles au menu.

DSCN1824

Ben oui, Hélène, il faut encore y aller ! Toujours sous la pluie.

DSCN1829

Mais cependant avec le sourire.

DSCN1844

Tiens, un coin de ciel bleu.

DSCN1853

Des Schtroumpfs !

DSCN1874

Tite pause

P1040195

Ouille, ouille, ouille mes genoux !

P1040196

P1040197

Pensive ? Fatiguée ? Les deux peut-être.

P1040227

Allez, Jean-Paul, oublie tes genoux, tu es bientôt arrivé au gîte du Coeur de Mafate.

P1040228

P1040229

 

DSCN2018

Notre éternel mangeur de livresDSCN2037

L'incontournable photo de famille avant de repartir pour la Rivière des Galets. Déjà le dernier jour.

DSCN2207

C'est pas bien large non plus là !

DSCN2267

DSCN2324

Dernière ligne droite avant de retrouver la civilisation.

 

Il est possible que la chronologie n'ait pas été tout à fait respectée et je vous remercie de votre indulgence à cet égard. Je n'ai pas fait la rando... et ne la ferai jamais... à moins d'installer des rambardes et des mains courantes partout.

 

Chantal


 



Repost 0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 08:51

Ce week-end avait pourtant bien commencé : temps magnifique, un groupe homogène de 20 randonneurs. Hélas, une heure après le départ, notre amie Anne-Marie, après avoir chuté, dans la Ravine Savon, dût être secourue par le PGHM. Bilan assez lourd puisqu'elle a dû être opérée d'une triple fracture de la maléole.

Par respect pour la blessée, nous ne montrerons pas de photos d'elle pendant le sauvetage qui fut mené de main de maître par le PGHM. Nous ne montrerons que les préparatifs pour que les gendarmes puissent atterrir dans de bonnes conditions.

Nous souhaitons un bon rétablissement à Anne-Marie. Cela va être long mais la chute aurait pu être plus dramatique.

Nous tenons encore à remercier le PGHM qui a fait preuve, une fois de plus, de diligence, de professionnalisme et de gentillesse. Ils ont un métier très difficile surtout quand il s'agit de secourir les personnes dans des endroits si peu accessibles.

*************

L'itinéraire était donc Sentier Augustave-Aurère le premier jour. Le dimanche, Aurère-Dos d'Ane en passant par le Bras des Merles.

Départ à Bord Martin.

 

P1010059

 

Une heure après le départ, chute d'Anne-Marie. Il faut marquer l'emplacement pour se faire repérer par l'hélicoptère du PGHM : couverture de survie et vêtements très colorés déployés.

MAFATE 5330

MAFATE 9689

MAFATE 5331

L'inquiétude des randonneurs est presque palpable.

P1010130

Arrivée du PGHM

MAFATE 9697

 

Une fois Anne-Marie mise en sécurité, la rando continua.

MAFATE 5325

 

MAFATE 5326

MAFATE 9688

MAFATE 5362-copie-1

MAFATE 9708

MAFATE 9712

P1010125

P1010126

 

La jolie école d'Aurère

MAFATE 5387

MAFATE 9728

Ca serait pas celui qui se prenait pour un colon aux 10 ans des Jolis Pas ?

MAFATE 5400

 

Allez un petit bain pour se rafraîchir.

MAFATE 9737

 

MAFATE 9738

 

Baignade dans le Bras des Merles avant d'attaquer la remontée sur Dos d'Ane.

Bras des merles 142

MAFATE 5358

 

Nous remercions pour ces photos Sylviane Hoareau et Jacques Chaumette.

Repost 0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 07:14

16 personnes s'étaient inscrites pour ce week-end dans la Rivière des Remparts.

Grand beau dans la matinée. Evidemment, ça se couvre toujours aux alentours de midi.

Départ du Nez de Boeuf

PA275032 Rivière des Remparts - 27oct2012 Ferdinand - Copi
PA275054c Rivière des Remparts - 27oct2012 - Ferdinand - C
PA275062 Rivière des Remparts - 27oct2012 - Copie
PA275078 27oct2012 - Ferdinand - Copie
Petite pause à Bras Caron
PA275116 Bras Caron - 27oct2012 Ferdi
Puis on repart pour atteindre le Gite Duchemann.
PA275168 Bras Caron - 27oct2012
Roche Plate
PA285242 Aube sur Roche Plate - 28oct2012 Ferdinand
Jean-Noël Duchemann aux fourneaux
PA275215b Jean-Noël Duchemann - 27oct2012
PA275225 Gîte Mahavel - Roche Plate - 27oct2012 Ferdi
C'est lors de ce week-end que nous avons rencontré Cyril qui animera les 10 ans des Jolis Pas trois semaines après.
PA275232c Gîte Mahavel - RochePlate - 27oct2012
PA275236 Gîte Mahavel - RochePlate 27oct2012 Copie
PA275223b OttoSouza - RochePlate 27oct2012
Nous terminerons ce week-end en croisant un oiseau la vierge
PA285273 Oiseau La Vierge - 28oct2012 - Ferdinand
Merci à Louis-Ferdinand pour ces belles photos.
Repost 0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 17:44

Nous voilà revenus de notre week-end au Dimitile. Nous étions 15 randonneurs répartis en deux groupes pour ce week-end. Le premier groupe est parti à 6 h samedi matin pour se rendre au départ du Bayonne. Le second groupe, lui, a fait la grasse matinée ou presque. Il est arrivé au Portail à 10 h.

C'est sous un soleil resplendissant que les randonneurs ont passé la journée sur les pentes du Dimitile.

 

P1010864

Le groupe du Bayonne était mené par Hélène. Dans ce premier groupe, il y avait Nadine, Ivan, Jean-Marie, Sylviane, Paul, Martine, Chantale, Odile, André, Inel, Elysène. 

P1010876

P1010874.JPG

 

Le deuxième groupe était formé de Geneviève, Sylviane et Chantal. Entre temps, elles avaient rencontré Ti Yab et Ti Kafrine qui avait décidé d'aller au camp marron. 

Pique-Nique.JPG

Il faut noter que c'était une rando exceptionnelle de par son itinéraire pour le premier groupe, dit du Bayonne, et par la présence inespérée, inattendue de la Trésorière qui, il faut le dire, au sein des Jolis Pas est celle qui marche le moins, pour ainsi dire jamais.

Chantal

Les deux groupes se sont retrouvés au Gite Emile. Celui de la Chapelle est arrivé, pépère, à 15 h, le deuxième dit du Bayonne est arrivé à 16 h. Il faisait déjà froid à cette heure-là. Après avoir fait les lits, pris la douche, bu le rhum arrangé à la menthe poivrée de François Payet et du rhum letchis de Paulo, nous avons attaqué un bon gratin papaye suivi d'un carri poulet cuit au feu de bois. Tout le monde était au lit à 20h30.

Ce matin, dimanche, debout à 6h30 pour un petit-déjeuner à 7h. Deux groupes encore se sont formés pour le retour. Celui qui avait fait le Bayonne la veille rentrait par le Zèbre. S'y est jointe Geneviève. Le deuxième groupe, composé uniquement de Sylviane et Chantal, avait décidé de repartir par un autre sentier : le sentier mal au ventre.

Après un petit-déjeuner solide, les voilà tous repartis.

P1010868

P1010870

Ce fut encore une très belle journée ensoleillée.

P1010871

Je vous livre les photos prises par André sur le sentier du Zèbre

P1010883

P1010882

P1010879

P1010880

Le groupe est arrivé à l'Entre-Deux à 14 heures.

Quant au deuxième groupe, formé de Sylviane et Chantal, après plusieurs problèmes rencontrés par Madame la Trésorière et son satané vertige, il est arrivé au portail à 11h30.

Il faut avouer quand même que Chantal n'a pas pu redescendre par le sentier "Mal au ventre" et est redescendue avec François Payet en 4x4. Sylviane elle, a pris ce sentier et nous l'avons récupérée au passage sur la piste.

Ce fut une fois de plus un excellent week-end, difficile pour ceux qui sont passés par le Bayonne mais l'ambiance de l'après-rando arrive toujours à effacer les difficultés rencontrées. Il ne reste toujours que les bons moments...

A bientôt sur les sentiers.

Chantal

Repost 0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 03:04

Margosiers_040.JPG

Margosiers_035.JPG

Margosiers_031.JPG

Margosiers_019.JPG

Margosiers_016.JPG

Margosiers_009.JPG

Margosiers_005.JPG

Margosiers_001.JPG

 

Cette randonnée de difficulté moyenne vous propose la découverte des hauts de St Joseph, pays du curcuma, avec des points de vues superbes sur la rivière des remparts.

"Vien bat un caré la haut, « Plaine des Grègues », son paysaj na bonpé kouler é oubli pa ramèn un pé safran. "

Repost 0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 14:22

Entre cases et cascades, Hell Bourg, haut perché dans sa végétation luxuriante, dévoile les beautés d’un des plus beaux villages de France.

"Ti cases lontan i revi o pié nout ban cascades i pèt en flèr"...... 

Notre infortuné poète, Eugène Dayot, atteint de la lèpre  allait en cure à Hell-Bourg, il a chanté ses paysages dans un magnifique poème
intitulé "Salazie"...

"l'âge où mourir n'est rien

pour un baiser de femme"

(Le Mutilé)


 
Repost 0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 17:36

 


 
Repost 0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 16:16

  Durée : 5h (1h30 de Roche Plate au sentier - 2h30 montée vers le plateau - 1 heure jusqu’au gîte.)

 

Participants : Verene, Edouard, Chantal T, Ivan, Francis, Jean Paul , Jacqueline R, Jacqueline , François, Geneviève, Sylviane... P1080629

 

Dimanche de Pâques

 

Après le petit déjeuner, nous préparons nos sacs, laçons nos chaussures, certains sont prêts plus rapidement que les autres... 

P1080625

C’est vers 9 heures que nous nous mettons en route pour une journée sportive ! La journée s’annonce bien : pas un nuage à l’horizon.

Nous laissons le gîte derrière nous et descendons en direction de St Joseph. Le sentier s’élargit, mais c’est de la piste.

P1080644.JPG P1080646

Une piste qu’empruntent seulement des 4X4 ! Ce n’est qu’après une bonne demi-heure de marcheP1080652 que nous atteignons les éboulis qui rappellent l’effondrement de Mahavel. Nous descendons dans la dépression en marchant sur des galets, sous un soleil de plomb. Plus d’ombre ! la vallée est large mais seul un tracé est emprunté par les promeneurs et les engins motorisés. Parfois les 4X4 progressent moins vite que nous, la piste est inégale, certains endroits sont très escarpés et il faut qu’ils réduisent aussi leur vitesse pour ne pas projeter des pierres sur les randonneurs.

 

 

 

 

Encore une demi-heure de marche et nous voilà au pied du sentier qu’il va falloir emprunter pour « escalader » la falaise. Le sentier est d’ailleurs impossible à localiser pour quiconque n’a pas fait de reconnaissance. Ti Yab et Jean-Paul le connaissent. Avant d’entreprendre cette montée, nous nous reposons et mangeons un brin. Voilà que nos guides se mettent à entasser des cailloux ! Ca y est, ça se précise : ils sont en train de construire un signal, un cairn pour mieux pouvoir repérer cette jonction de sentiers. Et le jeu en amuse plus d’un, voilà que chacun y va de sa pierre !

 

P1080666 

Nous sommes à l’altitude 464 avant d’entamer l’ascension sur le « Rein du Dimitile » et sur le plateau nous atteindrons les 1142 mètres. Mais il nous faudra encore franchir un dénivelé supplémentaire de 300 mètres pour arriver au gîte de Jean Jules à Grand Coude. Nous étions à cent lieues d’imaginer ce qui nous attendait…

D’abord, les premiers deux cents mètres ça grimpait sec, dans une sente étroite envahie par la végétation. Ti Yab doit ouvrir la voie avec son sabre à canne. Bientôt le chemin devient moins sauvage. Yvan nous conseille de goûter les fruits de la vigne marronne, de grosses framboises orange ! Confiants, nous suivons ses conseils et ne sommes pas déçus : ça a effectivement  le goût de la framboise ! Il paraît qu’on peut aussi manger les baies des galaberts  quand elles sont très mûres…

P1080662

 

Cette montée était épuisante : parfois il fallait se hisser à la force des poignets, parfois il fallait P1080676chercher des prises, ça ressemblait plus à de l’escalade qu’à de la randonnée ! Heureusement qu’il ne pleuvait pas… Et deux oiseaux la vierge sont là pour nous motiver, peu farouches ils sont parfois à cinquante centimètres de nous et prennent la pose. On a aussi le loisir d’observer les orchidées, les papillons… A quelques reprises, on peut voir à travers les frondaisons la Rivière des Remparts et les îlets qui la bordent. Vertigineux ! Et voilà qu’il faut encore s’agripper à des échelles (pas très rassurantes, il faut l’avouer) Jean- Paul nous conseille  de passer à tour de rôle ! Comme si on n’était pas assez gâtés, voilà qu’il se met à pleuvoir à verse, il s’agit d’enfiler nos ponchos. Encore 20 minutes de grimpette sous la pluie, nous progressons prudemment sur les dernières marches moussues et hautes et nous voilà arrivés.

  P1080712

 La tête du groupe a une bonne demi-heure d’avance sur les derniers… mais sous cette averse pas moyen de casser la croûte, peut-être peut-on s’abriter à l’église. Le sentier longe des champs où le foin a fini de sécher pour aujourd’hui. Nous sommes sur la route goudronnée, passons devant l’église parce qu’elle est occupée par des paroissiens, en ce dimanche de Pâques. Encore une bonne heure de marche dans un paysage rural pas très différent de ceux qu’on peut rencontrer en métropole. Des érables dont les feuilles rougissent déjà et la pluie font du décor un paysage automnal de rentrée des classes. Des vaches, des Prim’Holstein,  nous regardent passer… et ça n’en finit pas de grimper, la lassitude s’installe.  Il est  15h30 quand nous arrivons au gîte «  le Malmany » situé à 1446 m d’altitude. Une bonne douche chaude et le gros de la troupe se retrouve autour d'une tablepour boire un coup et bavarder pendant que d'autres essayent de dormir... Quelle idée de se coucher à cette heure !

 

 Avant le repas, on se retrouve dans la grande salle autour d'un foyer dans laquelle flambent des bûches. Pendant que Geneviève donne des conseils pour se décontracter, Yvan gratouille sur la guitare et attirera  un public de marmots très intéressés.

 

P1080729

                            Une secte ? Non, un exercice réparateur !P1080727

P1080732 P1080733

                                                             Apéro en musique !

 

Lundi de Pâques

 

Au petit matin, après une nuit réparatrice, chacun vaque à ses occupations : lecture du journal, réparation de chaussures, préparation du sac qu'emportera Chantal H. Notre trésorière nous a rejoints la veille avec André. Ce matin, elle repart au Tampon, en nous soulageant des affaires inutiles...

 

P1080744 P1080747

Dans le dortoir                                                                                   le petit déj.

 

P1080746 P1080749

 

Une dizaine d'entre nous prendront du riz chauffé au petit déj.(pour être calé!)La journée va être rude !

Repost 0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 16:57

Nous sommes 12 randonneurs des Jolis Pas au rendez-vous devant la Mairie du Tampon ce samedi 23 avril 2011. Chantal qui aurait dû nous véhiculer emmène Hélène à l'aéroport ( son vol  a été décalé) Nous  montons donc dans deux taxis (celui de Frédéric, le filleul de Jacky et celui de Stéphanie qui s'est improvisée taxi par la force des choses) Ils nous déposent au Nez de Bœuf au bord du rempart à 2070 m d’altitude une heure plus tard.

P1080408

Le temps est splendide et tous sont de bonne humeur. Geneviève est prête, on peut y aller ! Nous descendons 1,5km  jusqu’à la première halte. Une descente assez raide en lacets au milieu des d'une végétation variée et de vues superbes, quelques  traces d'un incendie subsistent mais les plantes ont bien repoussé : nous gardons les yeux le plus souvent rivés au sol de peur de glisser sur un caillou ou sur une racine.

P1080415 P1080422

Les bâtons de marche sont d’un soutien précieux dans cette descente. Parfois on s'arrête pour prendre la pose comme Vérène et Edouard !

P1080429  P1080430

Parfois notre regard se porte vers le sud sur le cratère du Commerson découvert cette fois-ci en contre-plongée. Parfois nous tournons notre regard vers l’Est dans cette immense trouée verdoyante qu’est la rivière des Remparts.  

Tous se retrouvent au Mapou, à 1600 m d’altitude. Nous venons de parcourir un dénivelé de 360 mètres en une heure. Un oiseau la vierge sautille dans les arbres où s’accrochent des plantes épiphytes : fougères ficelles, orchidées…

P1080456 P1080473

 Un petit quart d’heure de pause à l’ombre pour se désaltérer, prendre des fruits secs et c’est reparti ! Jacqueline R. enchantée par ce début de rando a beaucoup apprécié les moments où éloignée du groupe elle a pu être en communion avec la nature, le silence et les chants des oiseaux.

Il fait très chaud, le sentier court à travers les branles, nous marchons sur l’ancienne coulée volcanique du Commerson, quelquefois nous nous arrêtons pour observer les fleurs du mahot, photographier un papillon…

P1080485 P1080523

 Devant nous la vallée dans laquelle il va falloir marcher pour rejoindre Roche Plate. Nous nous asseyons dans le sentier à 990 m d’altitude à une centaine de mètres de la cascade Davedinde.

P1080508 P1080510

Nous avançons d’un bon pas, toujours sous le soleil, sur un sentier herbeux très agréable parfois bordé de goyaviers, avant de poser nos pas sur un chemin de lave inégal longeant parfois des creux,une arche de roche volcanique que le doyen me conseille de photographier. Ivan nous fait remarquer que les cours d’eau ont métamorphosé l’endroit, ce que confirmera notre hôte, les courants érodent constamment la roche et se frayent des passages où bon leur semble, une fois à droite, une autre fois à gauche… Une plaque et des bouquets de fleurs évoquant un tragique accident rappelle les effets dévastateurs du torrent lors des pluies diluviennes.

Bientôt nous bifurquons pour atteindre le bassin du Bras Carron. Pendant une heure, nous restons là. Les plus téméraires comme Chantal, Jean - Paul, et Geneviève plongent dans l’eau fraîche et se font masser le dos par la cascade

P1080536 P1080539

 

P1080545 Betty plonge ses pieds dans le courant et Ti Yab ose s'avancer jusqu'à la taille. Ce qui fait dire à JP : "Une fois que le thermomètre y est, c'est bon, on peut y aller". Mais notre Ti Yab n'est pas convaincu !

P1080548 P1080551

 

Des enfants s’amusent à créer des bateaux de fortune avec des rameaux qu’ils jettent dans la chute. Certains d’entre nous se reposent, d’autres lisent ou mangent. Nous continuons à suivre le balisage blanc de la source Bras Caron, et ne pouvons faire l’impasse de la traversée de la rivière.

 P1080554

 

P1080555Promenade agréable et ombragée, puis nous longeons d’anciens parcs ou jardins comme l’attestent des murets de pierre. Il nous faudra encore marcher une demi-heure à partir du bassin avant d’arriver au village de Roche Plate où se  trouve notre gîte !

P1080559 P1080560

Nous passons devant  un panneau touristique expliquant le dynamisme retrouvé du village et la catastrophe qui avait nécessité l’évacuation et le déplacement des habitants sur St Joseph : la coulée de boue de 1965 qui avait englouti le village.

P1080563

Certains d’entre nous s’arrêtent devant la Maison de Tourisme Sud Sauvage pour voir les produits locaux et dépliants touristiques proposés. Il est 16 heures,  le moment est venu de trouver le gîte Mahavel où nous avions réservé pour la nuitée (à suivre)

Repost 0

Présentation

  • : Les Jolis PAS
  • : Nous sommes un petit club de randonnée, sans prétention aucune. Amis(es)de la nature : faune, flore et grands espaces. Notre mail : lesjolispas@gmail.com
  • Contact

NEWS

  

 

 PAGE FACEBOOK DES JOLIS PAS

http://www.facebook.com/pages/Les-Jolis-Pas/123254657759800

TELEPHONE

0692586241

0692586242

Rechercher

Les 10 commandements du randonneur

1. Je respecte le tracé des sentiers pour ne pas détériorer la végétation.

2. Je ramasse mes déchets pour les apporter à la prochaine poubelle.

3. J'apprends à connaître et à respecter la Faune et la Flore.

4. Je ne fais pas de feu dans la nature.

5. Je ne dégrade pas les cultures et plantations.

6. Je tiens mon chien en laisse.

7. Je me renseigne sur les périodes de chasse.

8. Je ne consomme pas l'eau des ruisseaux et rivières.

9. Je respecte la tranquilité des animaux sauvages et des troupeaux rencontrés.

10. Je prends connaissance des règlements pour l'accès aux réserves naturelles ou parcs nationaux.
vaches.gif

Archives

ANIMATEUR

animateur.png

                                                                    TEL    0692586241/ 0692586242